L'Église de scientologie a-t-elle besoin d'argent?

Je ne saurais dire, si l'Église de scientologie a toujours fonctionné de cette façon. Mais j'ai réalisé depuis quelques temps, que quand tu termines un cours ou même quand tu viens tout juste de débuter un nouveau programme qui durera plusieurs mois, elle tente, tout de même,  de faire de la vente à pression en faisant de la «publicité» pour suivre d'autres programmes comme se faire auditer ou encore en faisant de la promotion pour faire d'autres cours.

Il y a environ un mois, l'Église de scientologie de Québec était condamnée par les Normes du travail de Québec d'avoir payé ses employés à un salaire moindre que celui prévu par la loi sur les normes du travail du Québec, et réclamait aux noms des employés les salaires perdus. Donc l'Église doit, donc, rembourser 900,000$ aux employé(e)s, et cest sans compter les honoraires d'avocats qui restent à payer.

La facture est vraiment salée et pour pouvoir la payée, il faut en vendre en «titi» des cours et des services, à moins que l'église ne décide d'hypothéquer l'immeuble qui l'abrite, puisque selon certains, l'Église serait payée au complet.

Maintenant que l'Église de Québec s'est faite prendre, grâce à la plainte portée par d'anciens employés, est-ce que la Commission des Normes du Travail du Québec pourrait également décider d'aller jeter un coup d'oeil sur ce qu'il en est à l'Église de scientologie de Montréal?

Quoi qu'il arrive, on peut déjà prévoir que les responsables de l'Église de scientologie d'un peu partout au Québec et ailleurs au Canada et dans le monde accuseront les autorités de porter atteinte à la vie religieuse.




Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Québec, printemps 1918 la crise de la conscription

200 ans de rébellion en Irlande