Messages

Affichage des messages du janvier, 2016

Une épicerie donne des fruits aux enfants

Image
Une chaine d'épiceries en Nouvelle-Zélande "Countdown Supermarkets" a décidé de donner 1 fruit aux enfants âgés de moins de douze, pour les faire patienter pendant que leurs parents font leur épicerie.

Est-ce que les épiceries au Québec et au Canada devraient suivre leur exemple?

J'aimerais bien, il ne faut pas se le cacher, les familles à faibles revenus et particulièrement les familles monoparentales se battent comme un diable dans l'eau bénite pour donner ce qu'il y a de mieux à leurs progénitures, mais ayant peu de ressources, ils n'ont d'autres choix que d'acheter des aliments qu'on peut qualifier de "junk food" parce que souvent, ce sont ces aliments qui sont toujours en spécial dans nos épiceries.

Année après année, nos chaînes d'épiceries font des millions de dollars en profits, et certaines succursales de ces chaînes, au lieu de donner des vivres qui commencent à être moins frais aux banques alimentaires, préféreront plutôt…

Sears Canada fermera d'autres magasins

Sears Canada a décidé de fermer d'autres magasins, pour le moment la direction ignore toujours quels magasins seront fermés.

À voir l'achalandage qu'il y a au centre commercial Place Fleur-de-Lys à Québec, je serais prêt à mettre un petit 5$ que ce magasin fera partie de la liste des magasins qui seront fermés. À chaque fois que je vais à ce centre commercial, il n'y a pratiquement pas de clients, il n'est pas rare de voir plus d'employés que de clients sur le plancher.

Des jeans pour une bonne cause

Mon employeur a décidé de permettre de porter les jeans les derniers Vendredi de chaque mois, en échange, les employés devront remettre 5$ à Opérations Enfant Soleil. En soi, c'est pour une bonne cause, mais il restera à voir si les employés seront intéressés à embarquer.

Il est presque certain, que les employés de la cuisine refuseront de le faire, il y a beaucoup de risques, qu'ils se saliront, tandis que d'autres, comme moi, refuseront peut être, parce qu'on a décidé de donner de l'argent à des organismes qui nous tiennent à coeur, comme Diabète Québec, l'Association canadienne du cancer ou à la sclérose en plaque.

Blue Moon va être un succès télévisuel.

Image
J'ai regardé aujourd'hui sur le Club Illico, la nouvelle série "Blue Moon" mettant en vedette Karine Vanasse, c'est l'histoire d'une femme qui quitte l'armée pour aller travailler dans l'entreprise de son père décédé, l'entreprise en qustion s'occupe de sécurité, sert de sous-traitants pour la police etc.
C'est plutôt rare que je regarde les séries québécoises, mais si le 1er épisode est un avant-goût pour les prochains episodes, j'achète. C'est le genre d'émissions que j'aime bien regarder sur les réseaux américains et canadiens anglais.
Il semblerait que les américains seraient intéressés au concept de l'émission, peut-être achèteront-ils la série, ou encore créeront leur propre série.



Un nouveau numéro spécial d'un magazine sur la 2ème Guerre Mondiale

Image
Quand je suis allé visiter, aujourd'hui, quelques unes des meilleurs marchands de journaux à Québec, j'ai vu  ce magazine que je n'ai pu m'empêcher d'acheter.

Le magazine a 146 pages où l'on peut y lire des témoignages de certains témoins de la guerre, y voir des cartes et d'innombrables photos d'archives.

Le magazine comporte 6 volets:
L'invasionHitlerL'embrasementL'occupationLa libérationLa fin

Un enfant de 6 ans connait des ennuis quand il veut prendre l'avion

Image
L'actualité étant plus calme dans la période des fêtes, TVA est peut être en manque d'actualité intéressante pour remplir ces nouvelles, alors le réseau essaie peut être de faire une histoire "humaine" en expliquant les tracasseries qu'un jeune enfant fait face à chaque fois qu'il veut prendre l'avion avec ses parents.

Le système n'est peut être pas parfait, mais il vaut peut être mieux d'être plus prudent que dire plus tard, nous sommes désolés, on ne l'a pas vu venir, si il arrive quelque chose.

Si ça peut consoler le jeune et ses parents, ils ne sont pas les seuls à avoir vécu ces difficultés, au milieu des années 2000, le sénateur démocrate américain Ted Kennedy avait connu, lui aussi à quelques reprises, des difficultés à prendre l'avion, puisque son nom apparaissait aussi sur la liste des personnes pouvant représenter un risque à la sécurité.