Messages

Affichage des messages du novembre, 2011

Sur le suicide de Marjorie Raymond et le travail des médias

Image
Je sympathise beaucoup avec la famille de Marjorie Raymond qui s'est suicidée au début de la semaine, parce qu'elle ne pouvait plus supporter l'intimidation dont elle était victime depuis déjà trop longtemps à l'école.

Depuis l'annonce du drame, nos médias s'arrachent littéralement la mère de la victime pour qu'elle accorde des entrevues et il en va de même pour la Fondation de Jasmin Roy dont la mission est de combattre l'intimidation dans nos écoles.

D'une certaine façon, je peux très bien comprendre pourquoi les personnes concernées acceptent d'accorder des entrevues, pour la mère c'est peut être la façon qu'elle a trouvée pour tenter de surmonter l'épreuve, tandis que pour la Fondation Jasmin Roy ça peut lui permettre d'avoir une certaine visibilité en présentant son opinion sur la place publique et peut être même en proposant des solutions pour essayer d'enrayer un problème qui existe malheureusement depuis f…

Des crimes d'honneur même au Canada

Image
Depuis plusieurs semaines, déjà, nos médias nous font des comptes-rendus quasi quotidien du déroulement du procès Shafia qui vise à faire la lumière sur les circonstances de la mort de quatre membres de la même famille , et à déterminer de la culpabilité des suspects dont on y retrouve le père de trois des quatre victimes. Tout ce que l’on a pu entendre jusqu’à présent, nous laisse entrevoir, qu’il s’agit en fait d’un crime d’honneur qui est surtout pratiqué dans des pays pratiquant la religion musulmane.Pour l’organisme des droits de la personne Human Right Watch le crime d’honneur définit comme suit: « Les crimes d’honneur sont des actes de violence, le plus souvent des meurtres, commis par les membres masculins d’une famille à l’encontre de ses membres féminins, lorsqu’ils sont perçus comme cause de déshonneur pour la famille tout entière. Une femme peut être la cible d’individus au sein de sa propre famille pour des motifs divers, comprenant : le refus de participer à…

Pourquoi ne pas impliquer les syndicats dans la construction de logement social

Alors que la crise du logement sévit depuis une dizaine d’années au Québec, et que certaines régions sont plus durement touchées que d’autres, le FRAPRU (Front d’action populaire et de réaménagement urbain) entreprenait en février dernier une caravane qui a fait le tour du Québec, afin de réclamer au gouvernement du Québec la construction de 50,000 nouveaux logements sociaux sur une période de 5 ans.On ne peut être conte la vertu, le besoin est toujours bien réel, malgré que l'on voit encore, dans certains quartiers comme dans le quartier de Limoilou à Québec, des affiches annonçant des logements à louer et qui ne trouvent pas preneurs, à cause du coût élevé du loyer et que les revenus familiaux sont insuffisants pour pouvoir en assumer le coût. Malgré les demandes répétées des associations de locataires, nos gouvernements sont-ils vraiment prêts à investir davantage dans le logement social? Nos gouvernements du fédéral et provincial semblent avoir bien d'autres préoccupations…