Messages

Affichage des messages du février, 2011

Le règlement du conflit au Journal de Montréal ne fait pas l'unanimité

Le conflit de travail au Journal de Montréal a pris fin hier, à la suite d’un vote des employés à 64,1% en faveur des nouvelles propositions du médiateur. Plusieurs employés ont démontré leur insatisfaction à l’annonce du résultat du vote, parce que les journalistes ont connu les résultats avant les principaux concernés, et que de plus, certains journalistes considèrent que le syndicat s’est tout simplement écrasé devant Québécor pour une question d’argent.La CSN se défend de s’être écrasé devant Québécor, sa présidente Claudette Carbonneau dit que la CSN a investi plus de 7 millions$ depuis le début du conflit. La CSN prétend aussi que c’est à cause que la loi antiscab n’est plus adéquate et qu’il faudrait la renforcer tout en refusant d’ouvrir le code du travail en entier ce qui pourrait donner plus de »souplesse » pour l’employeur.La CSN s’en prend également aux montréalais qui n’ont pas suivi l’appel tardif du syndicat à boycotter le Journal de Montréal. Pourtant…

Il y a des québécois qui sont prêts à payer plus de taxes et d'impôts pour un nouveau colisée

L'équipe de CHOI-FM est présentement à Montréal pour faire la promotion de la Nordique Nation, où plusieurs amateurs des Nordiques auront la chance d'aller voir le match du CH contre Toronto. Les animateurs de CHOI font présentement une émission de radio dans un bar de Montréal où ils parlent des Nordiques, et ils font des entrevues avec des gens qui sont partis avec eux de Québec pour la circonstance.Une personne qui a accordée une entrevue a été jusqu'à dire, que ça ne le dérangeait pas qu'il y ait, si nécessaire, des hausses de taxes pour la construction du nouveau colisée, puisque de toute façon, il payait déjà des taxes! J'ai de la misère à comprendre ce genre de réaction, surtout que j'ose imaginer que la personne en question fait probablement partie de la classe moyenne, qui s'appauvrit de plus en plus, et qu'il y a déjà eu, il n'y a pas très longtemps, des manifestations au Québec, pour une meilleure gestion des finances publiq…

Les petites librairies style familiales ont-elle un avenir?Je suis en train de me demander, si les petites librairies style familiale peuvent toujours

Je suis en train de me demander, si les petites librairies style familiale peuvent toujours vivre aujourd’hui. Cette réflexion m’est venue depuis le lendemain du jour de l’an, quand une librairie des Galeries Charlesbourg avait mis une affiche dans la vitrine disant, qu’elle était en inventaire et hier en allant au centre commercial, j’ai remarqué que les rayons étaient vides et qu’une carte d’affaire d’un syndic était collée dans la vitre.De nos jours on peut retrouver des livres partout: dans les pharmacies, dans des épiceries à grande surface et même dans des tabagies et souvent les livres sont à rabais.